78 Tours. Les collectionneurs se partagent entre amateurs de jazz, de chansonnettes et les autres. Ils recherchent la pièce originale avec les imperfections techniques dont ils se régalent. On trouvent encore régulièrement des lots de dizaines de pièces non collationnées qu’il faut examiner soigneusement pour en retirer la pièce convoitée. On achète alors le lot complet, le reste servant uniquement de monnaie d’échange.

Pour la petite histoire, le 78 Tours fut le principal support de diffusion de la musique enregistrée pendant la première moitié du XXe siècle.

Les disques ont d’abord été joués sur un gramophone mécanique, puis sur un tourne disque à moteur électrique. Ils contenaient le plus souvent un morceau ou une chanson par face, durant au plus 3 minutes pour les disques de 25 cm (format le plus commun pour les variétés) ou 5 minutes pour ceux de 30 cm (pour la musique classique notamment).

Claude parcourt depuis plus de trente ans, marchés, brocantes et vide greniers. Pourquoi ne pas profiter de ses conseils et de son expérience pour trouver l’objet insolite, provocant posé dans un ensemble hétéroclite ? Tous les objets affichent un moment perdu ou lointain en même temps qu’une histoire secrète. Encore faut-il prendre le temps de les observer, en vérifier les détails et éventuellement déceler la faille afin d’en négocier le prix le cas échéant.

Claude ne vous donnera pas de prix, pas de cote, aucune adresse, aucune allusion à la mode puisque comme le disait Robert Capia, la mode, c’est ce qui se démode.